A l’occasion du sixième anniversaire du déclenchement du Jihad, Abou Jaber Al-Sheikh, le chef de l’organisation Hayat Tahrir Al-Sham, autrement dit Al-Qaida en Syrie, s’est fendu d’une vidéo pour remercier les Casques blancs en les appelant les «soldats cachés de la révolution».

Cette revendication claire, on peut le parier, n’aura aucune incidence sur la «narrative» des gouvernements occidentaux au sujet de ces «humanitaires» auxquels on a même consacré un documentaire rhapsodique récompensé aux Oscars.

Pour mémoire, le fait d’avoir dénoncé très tôt les liens de cette organisation avec les terroristes a valu à certaines sources, dont l’Antipresse, d’être reléguées parmi les «fake news» par les outils de censure de Libération et du Monde… Faudra-t-il également coller la même étiquette sur la BBC, qui commence à ouvrir les yeux sur ce mouvement terroriste et son chef?