fbpx
Sélectionner une page

Radieuse vision du transport routier de demain: des autoroutes pourvues de caténaires sur lesquelles roulent en toute sérénité des camions munis de pantographes comme des tramways.

Sauf que pour faire tourner tous ces moteurs électriques, il faut… de l’électricité. Et comment l’Allemagne l’obtient-elle? Grâce aux énergies propres… lourdement subventionnées, comme les éoliennes de la Mer du Nord. Et comment les subventionne-t-on? En produisant plus discrètement une énorme quantité de kilowatts «noirs», issus du charbon. Qui reste, quoi qu’on en dise, la source d’énergie la plus pratique, ou en tout cas la moins chère. Et la moins dérangeante, quand on délocalise la production à l’Est.

Mais parfois, il faut aussi creuser vers l’Ouest. Et là, c’est moins harmonieux. La forêt de Hambach, entre Cologne et Aix-la-Chapelle, a le malheur d’avoir poussé sur une réserve de charbon. Pour y installer une mine de lignite à ciel ouvert, la compagnie allemande RWE est en train de détruire un écosystème multimillénaire, et même l’habitat humain.

Le fil Twitter de l’artiste visuel bruxellois Joanie Lemercier documente cette dévastation soustraite à l’attention du public. Le titre annonce la couleur: bienvenue au Mordor. Quelques aperçus de ce terrorisme écologique dont personne ne parle.

Rejoignez-nous !

• Adhérez à la communauté de l’Antipresse: abonnez-vous au Drone (dès 50 € par an)!

• Envie de goûter d’abord? Inscrivez-vous au bulletin de liaison (ci-dessous) et recevez chaque semaine nos informations!

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!