fbpx
Sélectionner une page

 

Face à l’inertie (et le mot est faible) des pouvoirs publics face aux méthodes du géant du commerce online, certains milieux se mobilisent. Ainsi l’association des libraires américains (American Booksellers Assocation, ABA) a-t-elle mandaté une agence indépendante pour évaluer les dégâts des activités d’Amazon en matière de destruction d’emplois et d’escamotage fiscal. Et… il n’y a pas photo.

Les résultats sont évidemment éloquents : en 2016, Amazon a vendu pour 133 milliards de biens physiques (les biens dématérialisés ont été retirés des chiffres pris en compte) aux Américains, ce qui correspond à 44.000 commerces (soit 380 millions m2), 637.000 emplois (l’étude précise qu’Amazon aurait créé 137.000 emplois aux États-Unis en 2016) et entre 3,9 et 5 milliards de prélèvements non effectués.

La croissance est bien sûr inquiétante, selon l’Association des libraires américains : en 2018, les ventes d’Amazon atteignent 189 milliards $, soit l’équivalent de 62.000 $ boutiques, 900.000 emplois (Amazon emploie 200.000 personnes en 2018) et entre 5,5 et 7 milliards $ d’impôts non collectés.

Source: l’excellent site ActuaLitté.

Rejoignez-nous !

• Adhérez à la communauté de l’Antipresse: abonnez-vous au Drone (dès 50 € par an)!

• Envie de goûter d’abord? Inscrivez-vous au bulletin de liaison (ci-dessous) et recevez chaque semaine nos informations!

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!