fbpx
Sélectionner une page

Le bilan écologique des voitures électriques apparaît de plus en plus problématique. Mais au moins, rouler électrique ne coûte presque rien. Un «plein» à quelques euros, ça vaut bien le surcoût à l’achat…
Ça, c’était hier! Le temps de harponner des millions de gogos.

A partir du 31 janvier, l’un des gros fournisseurs français de courant sur autoroutes, le réseau Ionity, a décidé d’«adapter» ses prix. Et ça va faire mal. Le Parisien vous présente la facture:

…il faudra payer 79 centimes par kilowattheure (kWh). Et là, les calculs sont simples : la consommation d’une Renault électrique Zoe est estimée, selon les saisons, entre 10 et 20 kWh/100 km. Pour effectuer 100 km, il faudra donc débourser au maximum 15,80 euros.

Pour le même trajet dans un véhicule thermique équivalent, une Clio diesel Blue Dci 85, la consommation sur routes affichée par le constructeur est de 3,2 litres/100 km. Le prix du litre de gazole étant de 1,57 euro, la facture pour effectuer 100 km est donc de l’ordre de 5 euros…

Bref, votre électrocrédulité vous sera facturée au double du diesel! Sauf… si vous roulez avec certaines marques:

Le consortium Ionity est financé en grande partie par les groupes Ford, BMW, Mercedes ou Volkswagen. Du coup, les tarifs devraient rester préférentiels pour ces marques grâce à des formules d’abonnement. Ainsi, le propriétaire d’une Mercedes va se voir offrir son abonnement la première année. Pour lui, le prix du kWh sera de 0,29 euro.

Surtaxes, privilèges… calculs impossibles… Et si vous retapiez votre bonne vieille R4?

Restez dans le coup!

Inscrivez-vous à notre bulletin de liaison pour recevoir nos annonces et nos actualités.

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue chez vous! Qui sommes-nous? | Notre manifeste | Le magazine | Essayer