fbpx
Sélectionner une page

…Et pas n’importe lequel: l’un des plus forts en gueule de ces dernières décennies.

Ce que personne n’aurait osé faire dans la rue ou à la Knesset, le Réseau social se l’est permis sans préavis: il a suspendu pour 24 heures la page officielle du Premier ministre israélien pour «violation de ses règles sur le discours haineux». 

La page en question venait de publier un appel aux électeurs à rejeter un gouvernement composé d’«Arabes qui veulent tous nous détruire: femmes, enfants et hommes».

Bibi N. s’est justifié en niant avoir écrit ce post et en faisant porter le chapeau à son staff. 

Le 10 septembre, en revanche, il s’est proposé d’annexer la vallée du Jourdain, qui fait parti de la Cisjordanie occupée. Aucune censure de page n’a été signalée sur les réseaux sociaux cette fois-ci.

Moralité: avec la bienveillante tyrannie des réseaux sociaux, même M. Netanyahu va devoir surveiller sa langue.

Désintoxiquez-vous:
lisez l’Antipresse!

• …en vous abonnant à notre lettre-magazine du dimanche matin

• ou en vous inscrivant à notre bulletin de liaison gratuit (ci-dessous).

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!