fbpx
Sélectionner une page

Le démasquage de la «ligue du lol», ce cercle de «journalistes» français venus de rédactions très «dans la ligne» qui dénigraient le féminisme sur les réseaux sociaux, a donné lieu à une exemplaire purge médiatique: dénonciations, mises à pied, licenciements.

Le phénomène «ligue du LOL» est intéressant à plus d’un titre. Cette version collective et numérique du Dr Jekyll et Mr Hyde montre à quel point le carcan du politiquement correct apparaît insoutenable et grotesque à ses huissiers même pour qu’ils en viennent à se défouler anonymement en groupe.

Plus significative encore est la violence avec laquelle le groupe de «propagateurs de l’intolérance» a été châtié. Comme lors de toutes les purges internes aux sectes, les coupables (réels ou non) ont été déchiquetés avec une fureur pédagogique — afin qu’il ne vienne à personne l’idée de recommencer. Généralisations, amalgames, insultes et mises au pilori étaient de mise dans la curée médiatique.

Or voici que le témoignage (anonyme, on comprend pourquoi) d’une membre de ce groupe vient révéler l’envers de cette extermination, telle qu’elle fut vécue du dedans. On y apprend, notamment, que ce groupe ne comptait qu’un tiers de journalistes professionnels et… un quart de femmes, dont une fondatrice. Loin des «schtroumpfettes» marginales décrites par l’universitaire Martine Delvaux, seule à s’être penchée sur la part féminine du groupe. La désinvolture et la volonté de ne pas savoir avec laquelle le sujet a été traité sont typiques des grandes «croisades contre le Mal» concoctées par les médias.

«…personne n’a jugé utile de chercher à s’entretenir avec l’une d’entre nous. Le sujet de la présence de femmes dans ce groupe a été balayé d’un revers de main, évacué à la manière d’un caillou dans une chaussure qui ne doit surtout pas perturber un récit médiatique très bien huilé.»

Au-delà de l’anecdote, le témoignage de «Femme ligue du lol» est un document précieux sur le vrai visage de l’époque et un témoignage humain poignant, où l’on voit comment l’aveuglement idéologique détruit des carrières et compromet des existences jusqu’à les conduire au suicide. Y compris dans le «cœur du système»…

Désintoxiquez-vous:
lisez l’Antipresse!

• …en vous abonnant à notre lettre-magazine du dimanche matin

• ou en vous inscrivant à notre bulletin de liaison gratuit (ci-dessous).

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!