fbpx
Sélectionner une page

Dans les couloirs de l’aéroport de Bruxelles Zaventem, des packs d’eau en bouteille sont judicieusement proposés à la vente, juste après le contrôle des bagages. Autrement dit, juste après cette privation sécuritaire de liquides en tous genres, que tout le monde connaît. Si on a soif, on n’hésitera donc pas à se délester d’un euro pour 500 ml d’eau minérale, locale croit-on, sous la marque aguicheuse de «On the go».

Erreur! Malgré un étiquetage copiant à s’y méprendre les normes imposées aux eaux minérales, c’est de l’eau du robinet qu’on vous refile! Autrement dit, on vous vend 1 euro le demi-litre, une eau qui aura coûté 0,00125 euro le demi-litre au prix du Château-la-Pompe bruxellois, soit une marge d’environ 75’000 % (hors plastique, transport, etc.).

Alors, qui est l’heureux concepteur de cette entourloupe? The Coca-Cola Company en personne! Mais elle reste discrète, pas une trace sur internet, c’est à la loupe qu’on le découvre sur l’étiquette. Mettre de l’eau du robinet dans du PET nécessitant le double de son poids en pétrole brut, il fallait oser! Une question essentielle reste donc irrésolue: mais que fait donc la Greta?

PHOTO 2020 01 23 12 42 11

Désintoxiquez-vous:
lisez l’Antipresse!

• …en vous abonnant à notre magazine du dimanche matin

• ou en vous inscrivant à notre bulletin de liaison gratuit (ci-dessous).

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse! Qui sommes-nous? | Notre manifeste | Le magazine | Essayer