fbpx
Sélectionner une page

Selon le site spécialisé (britannique) CarbonBrief, l’épidémie de Coronavirus aurait temporairement réduit les émissions chinoises de CO2 d’un quart!

Au total, les mesures prises pour contenir le coronavirus ont permis de réduire de 15 à 40 % la production dans les principaux secteurs industriels. Il est probable que ces mesures ont permis d’éliminer un quart ou plus des émissions de CO2 du pays au cours des deux dernières semaines, période où l’activité aurait normalement repris après les vacances du nouvel an chinois.

Sur la même période en 2019, la Chine a rejeté environ 400 millions de tonnes de CO2 (MtCO2), ce qui signifie que le virus pourrait avoir réduit les émissions mondiales de 100 MtCO2 à ce jour. La question clé est de savoir si les impacts sont durables, ou s’ils seront compensés — voire inversés — par la réaction du gouvernement à cette crise.

Une première analyse de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) et de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) suggère que les répercussions de l’épidémie pourraient réduire jusqu’à un demi pour cent de la demande mondiale de pétrole en janvier-septembre de cette année.

Greta Thunberg et les greta-groupies devraient étudier de près cette bonne nouvelle! Un bon virus global, et le problème climatique serait définitivement réglé. Ouf!

Désintoxiquez-vous: découvrez l’Antipresse!


…En vous inscrivant à notre bulletin de liaison gratuit.

Ou mieux encore: en vous abonnant!

Bienvenue chez vous! Qui sommes-nous? | Notre manifeste | Le magazine | Essayer