fbpx
Sélectionner une page

 

On annonce le regroupement de 37000 soldats dont 20000 américains en Europe pour avril-mai 2020, comme au bon vieux temps de la guerre froide. Pour quel motif?

«L’intervention russe en Ukraine en 2014 a contraint le Pentagone à se reconcentrer sur la défense de l’Europe et la manière de faire traverser l’océan aux troupes américaines en cas de crise.»

Budget de ce Débarquement bis? Une broutille: à peine 340 millions de dollars…

On ne doute pas que Greta attendra de pied ferme sur la plage pour dresser le bilan carbone de l’excursion et figer l’armada sur place, de son célèbre «how dare you?».

Le pompon, c’est que cet exercice est présenté par le communiqué officiel du commandement US en Europe (Eucom) comme une montée en puissance du programme Atlantic Resolve, dont ce même communiqué indique qu’il est financé par l’Initiative de Défense Européenne!
Et les pauvres Européens qui croyaient benoîtement que cette «initiative de défense européenne» servait à s’affranchir de la tutelle militaire américaine…

On notera au passage que ce n’est pas une opération de l’OTAN mais bien un exercice américain pur et dur, assorti de quelques troupes d’appoint sous commandement US direct. Même si, au détour d’une phrase, on lit qu’il s’agit de contribuer à un objectif de l’OTAN en matière de niveau de préparation.

Dernière remarque, ces exercices s’accompagnent depuis quelques années de la demande très insistante des princes militaires américains à leurs obligés européens de bien vouloir offrir la libre circulation intérieure aux convois et aéronefs américains, ce qu’ils dénomment un Schengen militaire

Bref, la «souveraineté militaire européenne» se réduit concrètement à un fonds d’appoint pour l’entretien du mastodonte américain.

Désintoxiquez-vous:
lisez l’Antipresse!

• …en vous abonnant à notre lettre-magazine du dimanche matin

• ou en vous inscrivant à notre bulletin de liaison gratuit (ci-dessous).

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!