fbpx
Sélectionner une page

Guerre de l’information dans le Donbass! Pour faire revenir au bercail les séparatistes qui tiennent tête depuis cinq ans, des drones affrétés par Mère Patrie sont à l’œuvre. Puisque les bombes n’ont pas eu d’effet jusqu’à maintenant, les stratèges de Kiev essaient la persuasion en déversant sur la population rebelle des feuilles volantes pourvues de slogans accrocheurs: «Il est temps de bâtir et reconstruire le pays», «Ramenons la paix au Donbass» ou plus menaçants, comme: «Assez joué à la république populaire indépendante!». Des photos de supermarchés rutilants et d’usines en pleine activité sont là pour illustrer l’avenir meilleur promis aux terroristes repentis.

O surprise, les flyers sont en russe! On rappellera que l’interdiction de la langue de Pouchkine et de Gogol avait été à l’origine de la sécession des deux provinces de l’Est de l’Ukraine. Cinq ans de guerre, des milliers de victimes plus tard, tout cela pour revenir à la case départ ! Pour être encore plus percutants, les communicateurs auraient dû ajouter un slogan: «Droit garanti d’utiliser sa propre langue»!

Dans sa campagne à la présidence, Zelensky n’avait pas caché son intention de reprendre le contrôle du Donbass en y déployant une vaste guerre d’information. Dans une interview à la presse, il avait clairement indiqué qu’il était inutile de prévoir un statut particulier pour le Donbass, en ajoutant: «Grâce à l’information, j’espère beaucoup amener ces gens – les habitants du Donbass – à comprendre qu’ils sont nécessaires à l’Ukraine autant que l’Ukraine l’est pour eux et qu’ils sont des Ukrainiens». Pari osé!

J.-M. Bovy/29.08. 2019

Rejoignez-nous !

• Adhérez à la communauté de l’Antipresse: abonnez-vous au Drone (dès 50 € par an)!

• Envie de goûter d’abord? Inscrivez-vous au bulletin de liaison (ci-dessous) et recevez chaque semaine nos informations!

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!