fbpx
Sélectionner une page

Lapsus révélateur dans «Le Temps» du 24 juillet! L’égalité hommes-femmes est encore une chimère en Suisse: le travail à temps partiel reste une spécialité féminine même si, paraît-il, une majorité des femmes «seraient prêtes à augmenter leur temps de travail»… si seulement on le leur permettait! Que de petites mains qui restent scandaleusement désoeuvrées! «Il y a un vrai potentiel de travail qui n’est pas utilisé en Suisse», conclut la sociologue Nicky LeFeuvre.

Le titre de l’article dit tout : La Suisse sous-exploite ses travailleuses. Un journal plus prudent ou plus professionnel aurait sans doute écrit sous-emploie. Mais «Le Temps» n’est pas à une bourde près. Pourquoi dissimuler sa fonction de porte-voix du capitalisme ultralibéral qui n’a d’autre obsession que d’«optimiser» l’exploitation du matériau humain?

Pour enfoncer le clou, d’ailleurs, on illustre le lamento par la photo d’une manutentionnaire: petit métier dur, ingrat et typiquement masculin qui n’attend qu’à être féminisé!

Désintoxiquez-vous:
lisez l’Antipresse!

• …en vous abonnant à notre lettre-magazine du dimanche matin

• ou en vous inscrivant à notre bulletin de liaison gratuit (ci-dessous).

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!