fbpx
Sélectionner une page

Robert Plomin, généticien au King’s College de Londres, vient de jeter un énorme pavé dans la mare. Après des décennies de relativisation du patrimoine génétique, il soutient, études à l’appui, que celui-ci est déterminant pour l’avenir des enfants, depuis leur forme physique jusqu’à leur position sociale. Au point que l’éducation qu’ils reçoivent en deviendrait presque secondaire…

La thèse a de quoi faire bondir au plafond des armées de progressistes. D’autant que Plomin est très droit dans ses bottes:

«Est-ce également vrai pour l’intelligence et la personnalité?
— Absolument. En tout cas pour ce qui est des capacités cognitives…»

(Source: NewScientist)

Désintoxiquez-vous:
lisez l’Antipresse!

• …en vous abonnant à notre lettre-magazine du dimanche matin

• ou en vous inscrivant à notre bulletin de liaison gratuit (ci-dessous).

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!