fbpx
Sélectionner une page

Poutine est dangereux, parce qu’il est trop poli et trop raisonnable. Qui ose affirmer cela ? Un professeur américain hérétique du nom de Paul Craig Roberts, l’un des pères fondateurs de la Reaganomics, décoré de la Légion d’honneur par Edouard Balladur pour « son renouvellement de la science économique et politique après un demi-siècle d’interventionnisme ». Poutine devrait s’inspirer de Khrouchtchev qui n’avait pas peur de frapper de sa chaussure le pupitre de l’Assemblée générale des Nations Unies et de rendre ainsi très réelle la menace de la bombe russe à hydrogène.

« J’admire Poutine pour sa retenue, dont ses homologues occidentaux sont totalement dépourvus. J’ai exprimé la crainte que cette même retenue, censée nous protéger de la guerre, puisse nous y mener. Les historiens de la Deuxième Guerre mondiale sont nombreux à conclure que par sa louable intention de désamorcer des situations conflictuelles, le premier ministre britannique Chamberlain a encouragé Hitler à aller trop loin. Au lieu de taper du poing sur la table. »

A l’autre extrémité, l’actuel ministre de la Défense de Sa Majesté baigne dans l’inconscience lorsqu’il déclare vouloir préparer le Royaume Uni à une guerre avec la Russie. « Pendant l’ère soviétique, aucun gouvernement n’aurait osé faire une déclaration aussi absurdement provocatrice, alors que la Russie est aujourd’hui en mesure de balayer le Royaume Uni de la surface de la terre en l’espace de quelques minutes. » 

J.-M. Bovy/15.03.2019

Rejoignez-nous !

• Adhérez à la communauté de l’Antipresse: abonnez-vous au Drone (dès 50 € par an)!

• Envie de goûter d’abord? Inscrivez-vous au bulletin de liaison (ci-dessous) et recevez chaque semaine nos informations!

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!