fbpx
Sélectionner une page

Huawei est en train de devenir le point de fixation des américains. Google annonce arrêter toute collaboration avec Huawei. Rien de tel pour faire du géant chinois le prochain champion de la mobilité. Il est déjà passé numéro 2 devant Apple.

Les USA rééditent donc le coup des sanctions contre la Russie, qui ont rendu son économie plus autonome.

Les néo-cons n’auront jamais aussi bien porté leur nom…

 

Dans l’Antipresse n° 182 du 26 mai, on pourra lire une analyse exclusive de Laurent Schiaparelli sur les diverses «batailles perdues de la high-tech» de l’Occident face à la Chine.

 

Extrait: 

 

«Les investissements chinois dans la 5G, déjà considérables à ce jour, sont estimés à 400 milliards de dollars dans les années à venir, ayant l’effet d’un véritable tsunami technologique qui a pris tout le monde de court. Les États-Unis sont conscients d’avoir perdu la bataille, ayant sous-investi de 8 à 10 milliards de dollars par an depuis 2015.

Il ne restait donc plus aux industriels américains qu’à déplacer la concurrence du domaine technologique au domaine politique, ce en quoi ils ont réussi, en convainquant l’administration américaine que l’avance de la société chinoise Huawei dans la 5G ne pouvait venir que de l’espionnage industriel et ne pouvait que servir des desseins forcement maléfiques du gouvernement chinois.»

 

Rejoignez-nous !

• Adhérez à la communauté de l’Antipresse: abonnez-vous au Drone (dès 50 € par an)!

• Envie de goûter d’abord? Inscrivez-vous au bulletin de liaison (ci-dessous) et recevez chaque semaine nos informations!

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!