fbpx
Sélectionner une page

Comme on pouvait s’y attendre, le gouvernement US n’a pas attendu de preuves pour accuser l’Iran dans l’attaque des pétroliers dans le golfe d’Oman. Dans la confusion régnante, on peut avancer toutes les hypothèses. La journaliste d’opposition Caitlin Johnstone, cependant, énumère «sept raisons d’être hautement sceptiques à l’égard de l’incident du golfe d’Oman»:

  1. Mike Pompeo est un menteur avéré, notamment à propos de l’Iran.
  2. L’Empire US est connu pour son usage de mensonges et de «faux drapeaux» dans le déclenchement des guerres.
  3. John Bolton a ouvertement promu le mensonge pour faire avancer les agendas militaires.
  4. Le recours aux attaques sous faux drapeau est une idée déjà communément répandue dans le «marais» de Washington.
  5. Le Département d’Etat a déjà monté des psyops afin de manipuler la narration sur l’Iran.
  6. Le récit des événements actuels n’a aucun sens.
  7. Même si l’Iran avait bien perpétré l’attaque, Pompeo en serait encore à mentir.

Cet argumentaire long et fouillé mérite lecture, ne serait-ce que pour l’incroyable série de montages parfaitement cyniques et assumés de la part des responsables américains.

S’il est une perle dans ce florilège, c’est probablement la conférence du directeur de recherches du Near East Policy think tank, Patrick Clawson, réclamant sans ambages: «il nous faut une attaque sous faux drapeau pour déclencher la guerre avec l’Iran»!

Rejoignez-nous !

• Adhérez à la communauté de l’Antipresse: abonnez-vous au Drone (dès 50 € par an)!

• Envie de goûter d’abord? Inscrivez-vous au bulletin de liaison (ci-dessous) et recevez chaque semaine nos informations!

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!