fbpx
Sélectionner une page

 

Le réalisateur russe Andreï Kontchalovsky a mis huit ans pour réaliser en Italie un film consacré à Michel-Ange et intitulé Le Péché. Un Michel-Ange teigneux, qui «aimait l’argent, était pingre, faisait les choses un peu à l’italienne, il était donc profondément humain.»
Échange avec un journaliste en marge de la sortie du film:

«Vous avez dit que pour vous la culture c’est la mémoire. Mais la mémoire s’est raccourcie au cours des dernières décennies avec l’arrivée de l’internet. De deux choses l’une, soit la culture va progressivement se transformer, soit elle va disparaître complètement?
> —La mémoire s’est raccourcie, surtout chez les Européens. Spengler avait déjà prédit le crépuscule de l’Europe. Et le crépuscule de l’Europe est en cours. On s’y préoccupe surtout de recherche de la nouveauté, notamment dans le domaine de l’art. Mais on peut espérer que l’Inde, la Chine, les pays d’Amérique latine et les autres cultures séculaires — non européennes, comme celle de l’Islam — qui sont nées avant l’apparition de l’Europe, continuent leur existence.
> — Et chez nous, en Russie?
> — Nous voulons trop rattraper et dépasser l’Amérique. Dieu merci, nous sommes en retard et nous n’y parvenons pas. C’est pourquoi nous avons conservé encore des conceptions traditionnelles des valeurs humaines, qui nous sont d’ailleurs venues d’Europe. Comme nous sommes en retard, dans le bon sens du terme, c’est nous qui conservons maintenant les valeurs européennes, que l’Occident est en train de détruire avec succès. Si cela continue ainsi, dans 10 à 15 ans, les Européens viendront à Saint Pétersbourg et à Moscou, et en général en Russie, pour voir ce qui existait jadis chez eux.»
>
J.-M. Bovy/6.12.2019.

Désintoxiquez-vous:
lisez l’Antipresse!

• …en vous abonnant à notre lettre-magazine du dimanche matin

• ou en vous inscrivant à notre bulletin de liaison gratuit (ci-dessous).

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!