fbpx
Sélectionner une page

 

C’est un sujet essentiel de notre temps et l’une des raisons essentielles de la perte de confiance dans les médias: la manipulation mal maîtrisée de l’émotion dans l’information de masse.
L’émotion naît sitôt qu’il y a récit. Le journalisme, pas plus que la littérature (à l’exception du Journal officiel) ne peut s’en passer. Que sont les grands reporters qui ont fait la gloire du journalisme (les Albert Londres, Henri Béraud, etc.) sinon des passeurs d’émotions?
Pourtant l’émotion systématisée par les médias de grand chemin est devenue un outil de manipulation et de surenchère démagogique. La plus grande contribution à l’information de l’humanité, ces dernières années, a été le fait de Wikileaks — une source de documents bruts sans une ombre d’émotion.
Que devient l’information ainsi biaisée, en proie à la dérive émotionnelle? C’est ce qu’on a essayé de comprendre à l’occasion d’une table ronde intense et très concrètement documentée.
+ Assises de la presse francophone à Yaoundé, 19 novembre 2019. Avec Latéfa Akharbach (Maroc), Jean-Claude Allanic (France), François-Xavier Budimbani Yambu (RDC), Mehdi Khelfat (Belgique), Myret Zaki (Suisse). Modérateur: Slobodan Despot (Suisse)

Désintoxiquez-vous:
lisez l’Antipresse!

• …en vous abonnant à notre lettre-magazine du dimanche matin

• ou en vous inscrivant à notre bulletin de liaison gratuit (ci-dessous).

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!