fbpx
Sélectionner une page

Depuis des années, l’université Johannes Gutenberg de Mayence mène une étude de longue haleine sur la«confiance dans les médias».

Les résultats annuels des enquêtes, menées sur un échantillon de quelque 1200 personnes, sont intéressants à suivre. La publication des chiffres 2019 fait ressortir une nette polarisation des attitudes de la population allemande à l’égard des médias.

Par exemple, 28 % des personnes interrogées en 2019 estiment qu’«on ne peut absolument pas faire confiance aux médias». En 2018, ce chiffre était de 22 %, 17 % en 2017 et 22 % en 2016. Il y a douze ans, seuls 9 % des personnes interrogées avaient donné cette réponse. La portion des indécis et des modérés se restreint de manière tout aussi spectaculaire.
«Il semble qu’un nombre croissant de personnes se voient confrontées à une culture du débat de plus en plus polarisante, ce qui les entraîne à prendre elles-mêmes des positions abruptes», concluent les chercheurs. «Environ un citoyen sur cinq en Allemagne accuse les médias de mentir systématiquement à la population», ont noté les chercheurs. Mais dans le même temps, le nombre de ceux qui rejettent de telles allégations a également augmenté.
L’étude montre également une profonde division des citoyens allemands au sujet de l’AfD et de l’Islam. Environ un tiers d’entre eux ne font pas confiance au traitement médiatique de l’AfD. La méfiance à l’égard de l’Islam est également relativement élevée, à 30 %, même si elle a légèrement diminué par rapport à l’année précédente.

Désintoxiquez-vous: découvrez l’Antipresse!


…En vous inscrivant à notre bulletin de liaison gratuit.

Ou mieux encore: en vous abonnant!

Bienvenue chez vous! Qui sommes-nous? | Notre manifeste | Le magazine | Essayer