fbpx
Sélectionner une page

Le parc d’antennes de Loèche, en Valais, est un site spectaculaire. Créé en 1974 par la Confédération et les PTT (devenus Swisscom), il se compose de dix paraboles de tailles variables — certaines immenses — visibles à des kilomètres.

En l’an 2000, l’État suisse a «créé la surprise» en cédant une grande partie des «grandes oreilles» à une entreprise américaine (Verestar) liée à la NSA. Depuis, nous rapportait la RTS,

«plusieurs entreprises ont défilé à Loèche, mais elles ont toujours compté parmi leurs clients des sociétés susceptibles d’entretenir des rapports avec les services de renseignements américains.»

Depuis 2001, le gouvernement suisse n’a cessé de «renouveler sa confiance» aux sociétés exploitantes. La cohabitation avec les intérêts d’État helvétiques est entièrement chaste, puisque «l’armée et l’entreprise ne partagent que les charges d’eau et d’électricité».

En somme, «du côté de la Berne fédérale, on assure que tout va bien.»

Tout va même très bien! Comme tout est toujours très bien allé du côté de Zoug, avec Crypto AG. Avec sa fameuse tradition de bons offices, la Suisse reste à l’écoute du monde entier!

Désintoxiquez-vous: découvrez l’Antipresse!


…En vous inscrivant à notre bulletin de liaison gratuit.

Ou mieux encore: en vous abonnant!

Bienvenue chez vous! Qui sommes-nous? | Notre manifeste | Le magazine | Essayer