fbpx
Sélectionner une page

Notre chroniqueur géopolitique Arnaud Dotézac publie dans le mensuel BILAN une étude clef sur le rôle réel des ONG dans les jeux de pouvoir modernes. Leur apparition est concomitante à celle des Nations Unies (1945), et fortement «parrainée» par le gouvernement américain. D’emblée, leur fonction est précisément définie dans une stratégie d’ensemble:

«…un rapport déclassifié du Conseil de sécurité nationale, datant du 30 octobre 1953, en livre quelques mo tifs de fond. On y découvre que les Etats-Unis ne pouvaient faire face à eux seuls à la menace soviétique et que «le concours de leurs alliés» leur était nécessaire.
A cette fin, il était vital de toujours les les convaincre «de la nécessité» et «de la sagesse du leadership américain», ce qui impliquait de réunir tous les moyens possibles de persuasion. Ils incluaient des formations sponsorisées aux Etats-Unis, le déferlement des produits américains (aliments, boissons, tabac, pétrole, charbon, etc.) sur les marchés européens (plan Marshall), les quotas de diffusion réservés aux films américains (plan Blum-Byrnes de 1946), la promotion de la culture (opération «Grande laisse»), du confort, de la technologie de la mode en provenance d’outre-Atlantique, ainsi que la pénétration de la langue anglaise et du système juridique américain, la modification des comportements et rapports sociétaux, etc. Bref, un chantier pharaonique auquel les ONG durent concourir en y apportant tout tous leurs moyens, dont leur pouvoir d’influence.»
Le dossier de Bilan constitue une véritable porte d’entrée dans les coulisses des luttes de pouvoir modernes — et un manuel efficace de déniaisage géopolitique (version papier en kiosques).

Rejoignez-nous !

• Adhérez à la communauté de l’Antipresse: abonnez-vous au Drone (dès 50 € par an)!

• Envie de goûter d’abord? Inscrivez-vous au bulletin de liaison (ci-dessous) et recevez chaque semaine nos informations!

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!