fbpx
Sélectionner une page

Cela semble provenir du Gorafi, mais non: A Roubaix, la municipalité était toute fière des panneaux solaires qu’elle avait fait poser sur le toit de sa médiathèque. Elle a communiqué son effort urbi et orbi, comptant réduire ainsi d’un bon bout sa facture d’électricité. Et puis… rien! Depuis six mois, la rutilante installation chauffait dans le vide, car on avait oublié de brancher les panneaux.

«Ce manquement a été découvert en décembre dernier lorsque la ville a voulu raccorder au dispositif une éolienne. D’après Nord Éclair, les deux installations ne sont toujours pas raccordées au réseau électrique, mais devraient l’être très prochainement. La municipalité de Roubaix pourra donc enfin commencer à rentabiliser les 103.000 euros investis dans ces panneaux solaires.»

Désintoxiquez-vous:
lisez l’Antipresse!

• …en vous abonnant à notre magazine du dimanche matin

• ou en vous inscrivant à notre bulletin de liaison gratuit (ci-dessous).

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse! Qui sommes-nous? | Notre manifeste | Le magazine | Essayer