fbpx
Sélectionner une page

 

La mort du «bienfaiteur» américain David Koch a donné lieu à des cascades de louanges dans les médias de grand chemin. La journaliste indépendante Caitlin Johnstone, qui n’a pas sa langue dans la poche, s’est livrée à un démontage en règle de la flagornerie ambiante. Sa déconstruction furibonde des «philanthropes» à la mode est une leçon de lecture critique des salades médiatiques.

> «David Koch…était aussi libertarien qu’Hillary Clinton est socialiste. Les Koch ont toujours œuvré à l’amaigrissement de l’administration, mais avant tout dans ceux de ses aspects qui dérangent les oligarques : les impôts et les règlements. Ils ont laissé les mécanismes de l’impérialisme sanguinaire, de la surveillance orwellienne et du néolibéralisme oppressif presqu’entièrement intacts ; ce sont des centristes néolibéraux qui se donnent des faux airs de libertariens. Mais il n’est rien de plus offensant pour le bon sens et la dignité humaine que de qualifier Koch de “philanthrope”.

Si je pouvais biffer un seul mot de la langue anglaise, “philanthrope” serait ce mot. De nos jours, ce mot n’est qu’une étiquette qu’on attache aux ploutocrates parasites qui donnent un très petit pourcentage de leur richesse à des organismes de bienfaisance exonérés d’impôt afin que le petit peuple ne s’aperçoive pas qu’il vit sous une ploutocratie et ne se mette à fourbir les guillotines.

Tout quel people tant soit peu habile sait qu’il ne faut pas grand-chose pour s’acheter les bonnes grâces de quelqu’un ; un peu de flatterie bien placée lors d’une soirée et vous vous êtes gagné un défenseur et un partisan à vie. De même, un coup d’œil même superficiel aux dons de la classe ploutocratique sur “Open Secrets” vous convaincra qu’il ne faut pas grand-chose pour lier un politique à vos intérêts ; quelques milliers de dollars par-ci, quelques milliers par-là, et vous vous êtes acheté un membre du Congrès…»

Désintoxiquez-vous:
lisez l’Antipresse!

• …en vous abonnant à notre lettre-magazine du dimanche matin

• ou en vous inscrivant à notre bulletin de liaison gratuit (ci-dessous).

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!