fbpx
Sélectionner une page

 

Alimentation, cosmétiques, soins pour le corps, produits de nettoyage: ne touchez plus à rien! C’est officiel: le simple fait de vivre dans un environnement urbain, en France comme ailleurs, vous imprègne de «polluants du quotidien» que sont les «Bisphénols, phtalates, parabènes, éthers de glycol, retardateurs de flamme bromés et composés perfluorés…»

L’étude de Santé publique France menée sur un échantillon représentatif de 1104 enfants et 2503 adultes est sans appel. Elle montre pour l’essentiel que:

  1. «Ces polluants sont présents dans l’organisme de l’ensemble des adultes et des enfants.»

  2. «Les niveaux d’imprégnation mesurés sont comparables à ceux d’autres études menées à l’étranger, notamment aux Etats-Unis et au Canada à l’exception des retardateurs de flamme bromés, des bisphénols S et F et des parabènes.»

  3. «Des niveaux d’imprégnation plus élevés sont retrouvés chez les enfants. Plusieurs hypothèses issues de la littérature pourraient expliquer ces niveaux : des contacts cutanés et de type « main bouche » plus fréquents pour des produits du quotidien (jouets, peintures…) ; des expositions plus importantes liées par exemple à une exposition accrue aux poussières domestiques ou à un poids corporel plus faible par rapport à leurs apport alimentaire, comparativement aux adultes.»

On ne sait pas exactement quels sont les impacts de ces différents produits synthétiques sur la santé des populations, sinon qu’il s’agit souvent de perturbateurs endocriniens.

Le documentaire de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade, Demain, tous crétins?, apporte des réponses plus claires à cette interrogation:

Baisse du QI, multiplication du nombre d’enfants atteints d’hyperactivité ou souffrant de troubles de l’apprentissage : les tests les plus sérieux révèlent ce qui paraissait inimaginable il y a 20 ans : le déclin des capacités intellectuelles humaines. Serions nous entrés dans une sorte « d’“évolution à l’envers” ?… Au banc des accusés, les perturbateurs endocriniens qui ont envahi notre quotidien et menacent les cerveaux des bébés.

Désintoxiquez-vous:
lisez l’Antipresse!

• …en vous abonnant à notre lettre-magazine du dimanche matin

• ou en vous inscrivant à notre bulletin de liaison gratuit (ci-dessous).

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!