fbpx
Sélectionner une page

S’il existait un Nobel du révisionnisme historique, le recteur de l’université du Monténégro le décrocherait à coup sûr. Historiquement, le Monténégro était une région montagneuse et inaccessible parlant serbe et se considérant serbe. Mais depuis la création (récente) d’une «identité nationale» monténégrine séparée, l’élite dirigeante fait des prodiges en matière de «réinvention» identitaire.

C’est ainsi que M. Danilo Nikolić a fait remplacer la dalle funéraire de son arrière-grand-père Staniša Nikolić afin de faire disparaître son épitaphe mentionnant que ci gisait un «héros serbe».

Officier, porteur de la médaille Obilić du courage, Staniša avait, selon les habitants du lieu, pris des dispositions précises quant à sa sépulture, où il avait fait inscrire la cause qui l’animait: la sauvegarde des idéaux serbes.

C’en était trop pour son arrière-petit fils, éminent mandarin universitaire, qui a décidé de remodeler l’histoire de son pays et de sa famille de manière rétroactive!

Rejoignez-nous !

• Adhérez à la communauté de l’Antipresse: abonnez-vous au Drone (dès 50 € par an)!

• Envie de goûter d’abord? Inscrivez-vous au bulletin de liaison (ci-dessous) et recevez chaque semaine nos informations!

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!

Rejoignez-nous !

Abonnez-vous au bulletin de liaison de l’Antipresse et recevez chaque semaine nos informations: le menu de notre magazine (le Drone), des articles en libre accès, des annonces d’événements…

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!