fbpx
Sélectionner une page

Les héros des manifs de Moscou étaient fatigués et ont eu droit à un repos bien mérité. Alexei Navalny, qui se présente comme l’opposant N°1 au régime de Poutine, est parti se ressourcer en Californie où il a rendu visite à sa fille Daria qui étudie gratuitement à Stanford. Sa camarade de lutte, qui répond au doux nom de Lioubov Sobol – à traduire par «un amour de zibeline» — est partie cheveux au vent faire une virée à Chypre en décapotable. Avant de quitter leurs camarades de combat, ils ont fait la fête à Moscou. Très branchée, la party exhibait des corps tatoués et dénudés pour dénoncer les exactions policières sur fond de fil de fer barbelé. Le code vestimentaire ne rappelait pas celui des Gilets jaunes.
Entre-temps, le «Fonds pour la lutte contre la corruption» que dirige Navalny a été déclaré «agent étranger» par le pouvoir. Le perturbateur qui a semé le chaos pendant des semaines dans les rues de Moscou dément avoir obtenu une quelconque aide financière de l’étranger. Il aura plus de peine à prouver qu’il n’a pas reçu d’assistance directe de l’Oncle Sam. Au plus fort de l’agitation d’un été très chaud, l’Ambassade US en Russie publiait sur son site officiel une carte de Moscou indiquant les points de ralliement où les manifestants étaient invités à venir battre le pavé.

J.-M. Bovy/17.10.2019

Rejoignez-nous !

• Adhérez à la communauté de l’Antipresse: abonnez-vous au Drone (dès 50 € par an)!

• Envie de goûter d’abord? Inscrivez-vous au bulletin de liaison (ci-dessous) et recevez chaque semaine nos informations!

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!