fbpx
Sélectionner une page

« Le néolibéralisme est-il en train de tuer la Russie ?». La question est posée par l’économiste américain Paul Craig Roberts, qui affiche des opinions hérétiques non seulement sur les sujets de sa spécialité, mais aussi sur des questions de société et de géopolitique. Comme Noam Chomsky, Stephen Cohen et quelques esprits lucides d’Outre-Atlantique, Roberts est protégé par son âge vénérable et peut briser sans crainte tous les tabous. « Le capitalisme yankee, écrit-il, est fondé sur le pillage. Après avoir pillé sa base continentale, il a nourri l’espoir de continuer à s’enrichir en pillant la Russie, comme il l’a fait sous Eltsine. En prenant soin d’associer dans ses rapines les Russes « atlantistes intégrationnistes » c’est-à-dire les Russes qui rêvaient d’intégrer le monde atlantiste, il a obtenu l’appui des forces libérales et progressives autochtones pour dépouiller la Russie de ses richesses ». En arrivant au pouvoir, Poutine serait parvenu « plus ou moins » à mettre un terme au pillage de la Russie, mais « ce pillage se poursuit actuellement au travers de la politique économique néolibérale que Harvard est parvenue à instiller dans la banque centrale russe et chez les professionnels de l’économie », terme très large qui recouvre aussi des ministres et des hauts fonctionnaires.
Les milieux de l’opposition patriote nourrissent toujours l’espoir que Poutine réussisse à renverser la vapeur et à s’affranchir de la toute-puissance du dollar et de la dépendance au FMI. Ils pouvaient compter sur l’influence de l’académicien et professeur d’économie Serguey Glaziev, conseiller de Poutine, pour opérer un renversement radical de politique économique. Or Poutine vient de se séparer de celui que Roberts qualifie d’«économiste le plus compétent de Russie», confirmant ainsi la tendance néo-libérale de son gouvernement. J.-M. Bovy/21.08.2019

Désintoxiquez-vous:
lisez l’Antipresse!

• …en vous abonnant à notre lettre-magazine du dimanche matin

• ou en vous inscrivant à notre bulletin de liaison gratuit (ci-dessous).

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!