fbpx
Sélectionner une page

En 2009, Moscou rebaptisait sa Grande Avenue du Communisme en Avenue Alexandre Soljénitsyne, sans attendre les dix ans que prescrit le règlement de la ville avant d’attribuer à une rue le nom d’une célébrité. Plus récemment, 2018 a été déclarée année Soljénitsyne en Russie et en décembre dernier, Vladimir Poutine inaugurait une statue de l’écrivain, sur la rue qui lui est dédiée. Un beau palmarès pour ce prix Nobel de littérature 1970, qui pendant son exil de vingt ans en Occident était devenu avec Sakharov l’emblème de la dissidence et le grand dénonciateur du stalinisme et des turpitudes du communisme.

La gloire posthume qui entoure l’auteur de l’Archipel du Goulag est pourtant loin de faire l’unanimité.

A commencer par d’anciens zeks qui comme Varlam Chalamov, auteur des Récits de la Kolyma, ont dénoncé l’approche de l’écrivain accusé d’exploiter à son profit une réalité certes tragique, mais dont il n’a pas craint d’exagérer la cruauté et l’ampleur pour mieux se vendre et faire sa réclame. L’an dernier, un mouvement «antisoljénitsyne» s’est constitué pour demander que l’ Archipel du Goulag soit retiré des programmes scolaires et que l’on cesse de lui consacrer des monuments.

Il est finalement reproché à Soljénitsyne d’avoir noirci la réalité soviétique et ainsi donné des arguments aux russophobes de l’intérieur et de l’extérieur, qui en ont déjà suffisamment, sans qu’il soit nécessaire de tripler comme il l’a fait le nombre des victimes du stalinisme en se basant sur des ouï-dire et des faits rapportés.

Trente ans après la chute du communisme, Lénine dort toujours dans son mausolée en attendant que la Russie lui trouve un digne successeur dans son imaginaire.

J.-M. Bovy | 08.11.2019

 

Rejoignez-nous !

• Adhérez à la communauté de l’Antipresse: abonnez-vous au Drone (dès 50 € par an)!

• Envie de goûter d’abord? Inscrivez-vous au bulletin de liaison (ci-dessous) et recevez chaque semaine nos informations!

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!