fbpx
Sélectionner une page

Lorsque le professeur de gym a entendu les coups de feu et les cris des élèves, il s’est précipité dans la classe d’où venait le bruit. Il y a trouvé un homme en «tenue de combat complète», y compris le gilet pare-balles, qui tenait la classe au bout du canon d’un Kalachnikov.

Sans hésiter, Slavoljub Stojanović s’est rué sur le forcené et l’a désarmé à mains nues. Deux coups de feu sont partis dans la mêlée et le prof s’en est sorti avec des «blessures mineures aux deux poings».

«Je suis encore choqué, mais je le referais parce que mes élèves sont plus importants que tout, rien ne doit leur arriver», a déclaré Stojanović, qui travaille dans cette école depuis 20 ans.

Désintoxiquez-vous:
lisez l’Antipresse!

• …en vous abonnant à notre lettre-magazine du dimanche matin

• ou en vous inscrivant à notre bulletin de liaison gratuit (ci-dessous).

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!