fbpx
Sélectionner une page

 

Cet archéologue amateur aurait mieux fait d’embarquer sa trouvaille dans un sac par une nuit sans lune et de la vendre au prix d’une maison sur le marché du recel d’antiquités. Mais comme il est suisse, il est allé dûment la déclarer aux autorités. Et comme elles sont suisses, elles ont dûment récompensé sa loyauté… d’une amende de 2500 francs!

Sa découverte exceptionnelle tient en une main sculptée en bronze avec une plaque en or, flanquée d’une lame de poignard en bronze et d’une côte humaine.Malgré cela, l’honnête détectoriste ne regrette même pas de l’avoir été, honnête! Ce que d’ailleurs le juge ne conteste pas:

«Le prévenu n’est pas un pilleur et il n’est pas non plus animé par la cupidité mais par l’enthousiasme», a relevé le juge. «Mais il ne peut pas décider de faire de la détection de loisir où il l’entend.»

Vous avez bien compris: en Suisse, il y a des règles et des horaires pour tout. Y compris pour la recherche archéologique parfaitement désintéressée. La leçon vaut bien une amende, sans doute!

Désintoxiquez-vous:
lisez l’Antipresse!

• …en vous abonnant à notre lettre-magazine du dimanche matin

• ou en vous inscrivant à notre bulletin de liaison gratuit (ci-dessous).

…Et soyez assurés que vos informations ne seront revendues à personne!

Bienvenue dans la communauté de l’Antipresse!